En tant que peintre occasionnel, vous vous demandez peut-être par où vous devez commencer ? Par les fenêtres et les murs, ou bien par le plafond ? La réponse est simple. Il n’y a pas de directives absolues en la matière, chacun agit selon ses préférences. Cependant, il y a quelques règles de base :  

Préparation 

On commence bien entendu par la préparation les supports. Cela comprend le nettoyage, l’enduisage, le ponçage etc. 

1. Portes et fenêtres (première couche)

La plupart des peintres professionnels commencent par appliquer une première couche de peinture sur les portes et fenêtres avant d’entamer le reste. La raison est toute simple. Quand on peint les murs et le plafond, il arrive que l’on éclabousse les boiseries.

2. Plafond 

Si vous vous attaquez aux grandes surfaces, il est logique que vous commenciez par le haut et peigniez donc le plafond en premier lieu. Vous pouvez peindre un petit morceau de mur, un centimètre ou deux, en même temps que le plafond. Vous serez ainsi tout à fait certain de couvrir l’angle. Dans les habitations, en particulier les anciennes, l’angle ou la jonction entre le mur et le plafond n’est pas toujours net. Ce n’est pas facile de coller le ruban de masquage dans un angle irrégulier. Cependant, coller le ruban sur le mur droit est nettement plus commode.  

3. Murs

Ce sont donc généralement eux que l’on peint en dernier lieu, ou presqueLes fenêtres et les portes sont faciles à masquer. 

4. Portes et fenêtres (deuxième couche)
Les éclaboussures des murs et du plafond disparaissent avec un dernier petit coup de ponçage et une deuxième couche de laque. Et le travail est terminé ! 

 

© Willem Fouquaert et Editions Lannoo, Tielt, 2020